LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS
Bienvenue sur le Forum Love Animalia Naturalis : Actualités, informations et conseils sur les Animaux, la Nature et l'Environnement. Des rubriques exclusives réservées aux membres du forum. Pour satisfaire votre curiosité retrouvez l'actualité ou des conseils et pour satisfaire la nôtre, nous serons heureux de lire les vôtres! Toutes les personnes de 10 ans et plus, partageant ces centres d'intérêts sont les bienvenues.

LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS

Animaux, Nature et Environnement : Actualités, Informations et Conseils
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Vous avez des photos sur les animaux, la nature et l'environnement ? Si vous êtes prêts à nous offrir l'une d'elles... Ecrivez un message à l'un des administrateurs. Merci

Partagez | 
 

 ATTENTION DANGER : LA PILLULE contraceptive un POISON pour nos belles poilues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: ATTENTION DANGER : LA PILLULE contraceptive un POISON pour nos belles poilues   Ven 19 Nov - 13:43

On pose ou se pose souvent la question pourquoi la pillule est un danger pour nos belles poilues... Nous avons tous la réponse mais pas toujours suffisamment d'arguments ou d'informations sur les dangers que la pillule fait courir à nos petites félines...

Grâce au lien ci-dessous, vous saurez tout sur les dangers et les risques encourus :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un aspect qui n'est pas toujours évoqué, c'est le dosage... car il est conçu aussi bien pour les chiennes que pour les chattes... alors que sur le plan physiologique il y a pas mal de différences, déjà par le poids....
Une fois qu'on lit l'article en question on se demande vraiment pourquoi cette cochonnerie est autorisée à la vente...

J'ai lu et entendu à plusieurs reprises que des propriétaires de minettes leur donnaient la pillule sans aucun effet secondaire... Dans ce cas, il est important de demander l'âge ... car si certaines peuvent développer des symptômes (et même en mourir) comme ceux décrits, pour avoir avalé une seule pillule, d'autres peuvent le supporter plus longtemps... Mais à partir de 3/4 ans méfiance, surtout si la minette en question est mise régulièrement sous contraceptif (toutes les semaines ou 15 jours selon la prescription requise)... Cependant, plus minette avance en âge, plus les risques s'accroissent et à partir de 9/10 ans, c'est carrément l'épée de Damoclès qui est suspendue au-dessus de sa petite tête...

Un vétérinaire digne de ce nom, ne conseillera jamais ce type de contraceptif si minette n'est pas destinée à la reproduction, il vous dirigera vers la stérilisation... Bien plus sûre et définitive et, au bout du compte, moins coûteuse... En effet quand on compte le coût des pillules et des soins qui à un moment donné ou un autre interviendront... dont très certainement une ablation de l'appareil reproducteur en cas d'infection utérine (pyomètre par exemple)... Et plus l'animal avance en âge, plus les risques d'une telle intervention, somme toute invasive, augmentent (anesthésie, temps de récupération, etc...). Et je ne parle pas d'autres maladies qui génèrent très souvent des soins pour le restant de sa vie.

N'oubliez jamais qu'une stérilisation précoce, avant les premiers signes des chaleurs (ou rut) diminuera grandement les risques d'infections utérines, de cancer de la chaîne mammaire ; ce qui contribuera à augmenter l'espérance de vie (5 ans en moyenne) avec un capital santé supérieur à celui d'une minette non stérilisée ou dont l'intervention est intervenue plus tardivement.

A savoir : l'âge des premières chaleurs chez une femelle connaît des variations assez importantes : de 4 mois (pour les plus précoces, les siamoises en font partie) à 18/24 mois (pour celle à maturité plus lente, les grands chats en général... le persan en fait aussi partie). En fait, c'est selon la race ou les origines prédominantes.
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Chat : Danger de la pilulle   Sam 12 Fév - 6:57

DANGERS DES PROGESTATIFS CHEZ LA CHATTE


La Commission Nationale de Pharmacovigilance Vétérinaire a été saisie le 30 mai 2002 par l’AFSSA /ANMV (Agence nationale du médicament vétérinaire) d'une demande d'avis relative aux effets indésirables à court et à long terme des progestatifs oraux à base d’acétate de mégestrol utilisés pour la prévention et l’interruption des chaleurs chez les carnivores.

Cette demande résulte de deux plaintes émanant de propriétaires de chatte et faisant état, après prise d'un médicament vétérinaire à base d’acétate de mégestrol de l’apparition d’un pyomètre compliqué d’insuffisance rénale aiguë après une seule prise, de tumeurs mammaires après plusieurs prises. Dans les deux cas, les affections utérines et mammaires ont entraîné le décès de l’animal. Ces plaintes insistent sur la carence d’informations concernant les risques accompagnant la prise de ce médicament à la fois sur la notice du médicament et lors de l’achat chez le pharmacien (ce produit étant distribué exclusivement dans les officines). L’acétate de mégestrol est un progestagène stéroïde synthétique dérivé de la progestérone utilisable uniquement par voie orale ou éventuellement injectable. Son effet contraceptif résulte de l’inhibition au niveau hypothalamique de la sécrétion pulsatile de GnRH et donc secondairement, de la sécrétion cyclique hypophysaire de FSH et de LH, induisant ainsi un anoestrus prolongé.

Cette molécule, comme les autres progestagènes de synthèse, a également une affinité non sélective pour les récepteurs à la progestérone présents dans les organes cibles des hormones stéroïdes sexuelles comme l’utérus et les mamelles : sur l’utérus, l’acétate de mégestrol peut induire une hyperplasie glandulokystique d’intensité variable et sur la mamelle elle provoque une augmentation de la production locale de facteurs de croissance GH (hormone de croissance) et IGF 1-5 (Insuline like growth factors) conduisant à une hypertrophie mammaire. Elle possède également une action centrale sur le système limbique et antagonise l’effet de l’insuline.


Liste des médicaments vétérinaires à base d'acétate de mégestrol pour le traitement et l'interruption des chaleurs chez le chat :

- Felipil
- Megecat
- Mégépil
- Pilucalm
- Minipil
- Pill'kan
- Megedine
- Opochaleurs

Effets secondaires de l'acétate de mégestrol :

Tumeur de l'appareil génital - Tumeur des ovaires ou de l’utérus - Pyomètre - Métrite, pertes vaginales - Hypertrophie utérine - Tumeur de la glande mammaire - Hyperplasie mammaire - Oedème de la glande mammaire - Abcès de la glande mammaire - Hypertrophie la glande mammaire - Effet sur la reproduction : Mort foetale / momification - Hyperglycémie ou Hypoglycémie - Congestion, cyanose - Alopécie - Erythème - Déshydratation cutanée - Prise de poids, perte de poids - Hyperesthésie, agressivité - Dépression, apathie, léthargie - Ataxie, parésie - hyperthermie, hypothermie, procidence de la 3ème paupière - Anémie, lymphocytose, thrombocytopénie - Insuffisance rénale, tumeur rénale, hématurie - Incontinence urinaire
Foie : cirrhose, ictère, tumeur hépatique
Poumon : dyspnée
Abdomen : Douleur abdominale, péritonite, pancréatite
Tractus digestif : anorexie, polydipsie, salivation, vomissement, constipation, diarrhée.

Aucune information sur le délai d'apparition des effets indésirables par rapport au début du traitement n'est disponible. Toutefois, lorsque l’on dispose de l'information, de très grandes variations sont relevées quant au moment d’apparition des pyomètres ou tumeurs mammaires : de 2 jours après le début de la prise à 10 ans pour l'apparition d'un pyomètre et de 15 jours à 6 ans pour l'apparition d'une tumeur mammaire.

Données concernant l’utérus :
L’hypertrophie de l’endomètre due à l’acétate de mégestrol est prouvée chez 10 chattes préalablement ovariectomisées recevant 10 à 30 mg d’acétate de mégestrol par semaine . Les lésions, sauf chez une chatte qui déclare un pyomètre (lot 30 mg), régressent partiellement après l’arrêt du traitement. Elles existent également chez les chattes non ovariectomisées .
Une étude a permis de mieux cerner le pourcentage de métropathies : 1 cas pour 244 chattes traitées pendant 3,5 ans.

Données concernant la mamelle :
Dans l’espèce féline, l’acétate de mégestrol provoque des effets au niveau de la mamelle et des hypertrophies mammaires. Des auteurs ont établi le lien entre les modifications non néoplasiques dominées en fréquence par la fibroadénomatose et la distribution de l’acétate de mégestrol.

Une enquête très récente du GERES (Groupe d’Etude en Elevage et Sport Canin) conduite par le Dr Martine LENNOZ a montré que sur 53 cas de fibroadénomatose, 13 avaient reçu un traitement progestagène et que ces proliférations mammaires peuvent survenir dès la première imprégnation hormonale avec des doses d’acétate de mégestrol normales. L’apparition des hyperplasies mammaires impose un arrêt du traitement progestagène. La régression des lésions est souvent incomplète.

Le lien entre acétate de mégestrol et cancer de la mamelle n’est pas prouvé mais suspecté : une première publication relate que 3 cancers sur les 17 cas de modifications mammaires sont dues à l’acétate de mégestrol et une seconde signale que sur 17 cas de carcinome mammaire, 4 se sont développés sur des chattes recevant de la progestérone.

Autres données :
De nombreuses publications font le point sur les effets indésirables, décrits chez le chat suite à l'administration d'acétate de mégestrol tels que hypoadrénocorticisme, diabète sucré, modifications comportementales (agressivité ou dépression, polyphagie) et prise de poids.

A REPRENDRE avec le texte original texte original : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
cloclo
Nouveau membre
Nouveau membre


Messages : 1
Date d'inscription : 22/08/2012

MessageSujet: Coup de gueule   Mer 22 Aoû - 18:13

Je témoigne et c’est un coup de gueule.

Je viens de perdre ma chatte adorée de 13 ans d'une tumeur mammaire. Il s'est écoulé à peine 2 mois entre le moment où je l'ai amenée chez le véto car j'ai senti une grosse boule (elle paraissait en pleine forme) et sa mort (une déchéance). Et encore, elle a tenu le dernier mois à coup de piqûres de cortisone. Elle était inopérable. J'ai dû la faire euthanasier vendredi, elle s'étouffait, n'avait plus que la peau sur les os et ne pouvait plus tenir debout.

Je ne l'avais pas faite stérilisée car elle vivait en appartement. Je lui donnais très occasionnellement (2 à 3 fois par an max à raison de 2 comprimés max à chaque fois) la pilule (Félipil, de Biocanina) pour calmer ses chaleurs.

Les 3 vétérinaires consultés (j'ai pris plusieurs avis car je ne me faisais pas à l'idée qu'elle puisse être condamnée, dont un cancérologue à l'Ecole Vétérinaire de Maison-Alfort), ont été unanimes = son cancer est en lien direct avec la pilule. Même à faible dose, les effets sont cumulatifs. Autrement dit, je l'ai empoisonnée, sans le savoir. Et encore, elle a atteint l'âge de 13 ans : sous pilule, c'est un record ! Sans cette maudite pilule ....

Depuis, des recherches sur internet, comme ici sur ce forum, m'ont fait comprendre que le problème a été porté il y a une dizaine d'années sur la place publique.

Je ne décolère pas : la pilule pour chats est hautement cancérigène. Pourquoi on vend encore cette merde comme si tout était normal ? Pourquoi n'est-on pas, au moins, avertis des effets visiblement très nocifs sur la notice au lieu d'avoir une liste d'effets indésirables auxquels on ne fait pas plus attention que quand on ouvre une boite de doliprane ? Pourquoi n'existe-t-il pas une obligation d'information de la part des pharmaciens et des vétérinaires ? Encore une histoire de labos et de gros sous. C'est pareil pour nous, les humains.

J'ai fait le tour des pharmaciens de mon quartier pour relayer l'information : 1 était au courant et m'a indiqué qu'il ne la vendait que très rarement, les 2 autres ne connaissaient pas le problème.

Il semble que les vétos soient aujourd'hui assez unanimes et réactifs sur le sujet, contrairement à la véto que je consultais dans les premiers mois de la vie de ma chatte. Mais c'était en 1999, à une époque où la pilule n'était pas encore remise en cause.

Reste les pharmaciens et le bouche-à-oreille. Encore une fois, il faut insister sur le fait que même à faibles doses (ce qui était le cas pour ma chatte), la pilule est très nocive.

Il faut relayer l'information.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Re: ATTENTION DANGER : LA PILLULE contraceptive un POISON pour nos belles poilues   Jeu 23 Aoû - 0:52

Bonsoir,

Je compatis à votre peine et comprends votre colère. Je sais aussi qu'il est difficile de contrôler sa peine et sa colère dans une situation comme celle-ci..

Les vétérinaires déconseillent dans leur quasi-totalité la prise de pilule contraceptive pour les chattes en raison, justement, de sa dangerosité pour elles. En revanche, je vous l'accorde, peu de pharmaciens ont le réflexe d'informer sur les risques encourus... Ils font avant tout confiance à des laboratoires "spécialisés"... Et comme ces produits ont reçu une autorisation de mise sur le marché...

C'est sur ce terrain qu'il faudrait se battre pour faire interdire ces produits.

Une petite suggestion : que diriez-vous de tenter de créer une association destinée à lutter contre le fléau de la pilule contraceptive pour les chattes ? Une association qui se battrait pour que ces produits de mort lente et douloureuse soit enfin supprimés des rayons des pharmarcies et parapharmacie, pour le retrait de l'autorisation des mises sur le marché (produits vétérinaires).... Car, pour moi, ces autorisations sont ni plus ni moins un permis de tuer... à l'insu, le plus souvent, des propriétaires de chats. En attendant, vous pourriez envoyer un courrier à l'ANSES (secteur ANMV : agence nationale des médicaments vétérinaires) pour demander pourquoi, ces produits sont toujours autorisés alors qu'ils impliquent des effets secondaires néfastes et mortels à terme... Sans que l'attention des propriétaires d'animaux ne soit appelés sur les risques réels ou insuffisamment informés...

Vous aviez choisi de ne pas la faire stériliser car restant en appartement... Je suis certaine que si vous aviez été informée des risques encourus, vous auriez pourtant fait ce choix. Certes, son coût, à la base est relativement onéreux, mais au moins les risques sont diminués. Ils sont même quasi inexistants si la stérilisation intervient avant les premières chaleurs ou juste après. Il faut savoir, toutefois, que les risques d'un pyomètre ou d'une tumeur mammaire ne sont pas écartés passés un certain âge en fonction du nombre de "chaleurs" déclarées. Certaines chattes présentent des chaleurs 2 fois par an, pour d'autres c'est plus fréquent avec un intervalle d'environ 1 mois, et même parfois tous les 15 jours...

Lorsque vous aurez surmonté votre chagrin, je vous propose de rendre un hommage à votre minette en nous parlant d'elle dans la rubrique Souvenirs - Hommages : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Gardez en mémoire les merveilleux moments passés près d'elle durant ces 13 années où vous l'avez rendue heureuse... Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire... au début... Seul le temps pourra atténuer votre chagrin... et apaiser un peu votre colère... Vous verrez que j'ai moi-même dû affronter une situation analogue à la vôtre : le départ de ma petite Dallia, une minette de 2ans 1/2 avec laquelle j'avais un lien fusionnel. Ce n'est pas la pilule qui est en faute... Mais l'incurie du vétérinaire qui s'en est occupé en l'absence de mon vétérinaire habituel...

Puisque vous souhaitez faire connaître votre histoire afin que d'autres minettes et leurs propriétaires n'aient pas à subir une telle situation, je me suis permis de partager cette histoire sur mon réseau facebook et sur mon compte twitter.

Je vous souhaite beaucoup de courage et reste à votre disposition pour discuter si vous en ressentez le besoin. A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ATTENTION DANGER : LA PILLULE contraceptive un POISON pour nos belles poilues   

Revenir en haut Aller en bas
 
ATTENTION DANGER : LA PILLULE contraceptive un POISON pour nos belles poilues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ATTENTION DANGER : LA PILLULE contraceptive un POISON pour nos belles poilues
» terreau est ce poison pour nos lapins?
» [Emission] Nouveaux animaux de compagnie, attention danger !
» muguet attention danger...
» [Reportage] Nouveaux animaux de compagnie : attention danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS :: Espace Animaux de compagnie ou de la ferme :: Tout sur le chat :: Chats et reproduction-
Sauter vers: