LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS
Bienvenue sur le Forum Love Animalia Naturalis : Actualités, informations et conseils sur les Animaux, la Nature et l'Environnement. Des rubriques exclusives réservées aux membres du forum. Pour satisfaire votre curiosité retrouvez l'actualité ou des conseils et pour satisfaire la nôtre, nous serons heureux de lire les vôtres! Toutes les personnes de 10 ans et plus, partageant ces centres d'intérêts sont les bienvenues.

LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS

Animaux, Nature et Environnement : Actualités, Informations et Conseils
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Vous avez des photos sur les animaux, la nature et l'environnement ? Si vous êtes prêts à nous offrir l'une d'elles... Ecrivez un message à l'un des administrateurs. Merci

Partagez | 
 

 JAPON / Fukushima: les fuites d'eau radioactive

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: JAPON / Fukushima: les fuites d'eau radioactive    Sam 6 Avr - 1:09

TOKYO (AFP) - La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a fait état dans la nuit de vendredi à samedi d'un possible écoulement d'eau contaminée dans le sol depuis un réservoir de stockage souterrain.

Des éléments radioactifs ont été décelés dans de l'eau accumulée entre le sol autour de la cuve et la couche externe d'un revêtement imperméable recouvrant le fond du réservoir, a expliqué un porte-parole de Tepco lors d'une conférence de presse nocturne.

La cuve enterrée est recouverte de trois couches censées empêcher l'eau de s'infiltrer dans le sol.

Les incidents se multiplient ces dernières semaines à la centrale Fukushima Daiichi mise en péril par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011.

Vendredi, Tepco avait rapporté une interruption du système de refroidissement de la piscine de désactivation du combustible usé du réacteur 3, une avarie vraisemblablement provoquée par des travaux pour empêcher une récidive d'une grave panne d'électricité survenue les 18 et 19 mars.

Un rat avait alors fait jonction entre deux connecteurs électriques et causé un court circuit dans les distributeurs de courant qui alimentent plusieurs systèmes de refroidissement.

Cette semaine, plusieurs autres incidents se sont produits, à cause notamment d'erreurs de manipulation d'équipements.

Beaucoup des moyens techniques provisoires mis en place sur le site pour éviter le pire lors de la phase aiguë de la crise sont encore en service et sont de fait très vulnérables.



SCIENCES ET AVENIR 5/4/2013


Dernière édition par Admin le Ven 4 Oct - 17:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: L'évacuation d'eau contaminée se poursuit dans la centrale de Fukushima   Dim 7 Avr - 14:14

La Compagnie d'électricité de Tokyo s'efforce de transvaser l'eau contaminée provenant d'un réservoir de stockage, dans la centrale Fukushima Dai-ichi.

Entre mercredi et vendredi, de l'eau radioactive s'est écoulée d'un vaste réservoir de stockage souterrain. L'opérateur de la centrale évalue à 120 tonnes, pour l'heure, le volume d'eau contaminée qui aurait fui. L'écoulement pourrait se poursuivre. C'est donc la plus grave des fuites survenues depuis que le gouvernement a annoncé l'arrêt à froid de la centrale, en décembre 2011.

A l'aide de 4 pompes, les techniciens ont commencé samedi matin à transférer l'eau radioactive dans un autre réservoir. Selon Tepco, ces travaux devraient prendre plus de 3 jours.

L'opérateur évalue par ailleurs à 710 milliards de becquerels la quantité de strontium radioactif ayant fui, soit près de 3 fois plus que la limite annuelle autorisée dans le complexe.

Tepco précise que l'eau contaminée ne s'est pas écoulée dans l'océan mais que la fuite pourrait se poursuivre jusqu'à la fin des opérations de transfert.

NHK 7/4/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: De nouvelles fuites d'eaux contaminées à Fukushima   Lun 8 Avr - 2:22

L'opérateur Tepco a annoncé que des fuites d'eaux radioactives ont eu lieu hier et aujourd'hui sur le site de la centrale de Fukushima. Ce sont 120 tonnes d'eau qui se sont répandues samedi. Tepco tente de transférer l'eau des réservoirs poreux vers de nouvelles installations plus sûres.

Comme quoi, après les incidents nucléaires, la situation n’est jamais totalement sous contrôle… Tokyo Electric Power Co, l’opérateur de la centrale de Fukushima, a annoncé dimanche matin qu’une nouvelle fuite d’eau radioactive avait eu lieu sur un de ses réservoirs. 120 tonnes d’eau contaminée s’étaient déjà écoulées samedi.

Relayée par Libération, la nouvelle montre que Tepco, deux ans après l’accident de Fukushima, peine toujours à maitriser la centrale. Des pannes à répétition menacent le système de refroidissement alors que d’effroyables quantités de matériaux radioactifs sont encore présentes sur les lieux.

Si Tepco a annoncé que la fuite de dimanche était de faible ampleur, l’entreprise a dû avouer que la fuite de samedi avait une activité estimée à 710 milliards de becquerels et qu’elle était bien passée dans le sous-sol. Depuis décembre 2011, "c’est la plus grande quantité de substances radioactives relâchée" a expliqué à Libération Masayuki Ono, porte-parole de l’opérateur.

Depuis vendredi, et ce jusqu’à mardi soir, Tepco s’échine à transférer 14.000 tonnes d’eau contaminée vers de nouveaux réservoirs étanches. Mais cela ne suffira pas et, de l’aveu même de l’opérateur, 47 tonnes d’eau irradiée pourraient encore fuir. Un chiffre inquiétant quand on sait que l’océan Pacifique n’est situé qu’à 800 mètres de la centrale et que le taux de césium y est toujours anormalement élevé. Signe s’il en est que la centrale continue de contaminer l’environnement.

Les eaux souterraines continuent de s’infiltrer dans les débris de la centrale et sont contaminées par les objets radioactifs qui s‘y trouvent. Tepco stocke déjà 370.000 tonnes de cette eau mais va devoir porter cette capacité à 700.000 tonnes en 2015. Pour remédier à cette tâche colossale, Tepco a entamé des tests pour traiter et décontaminer l’eau. Cela lui permettrait de rejeter dans l’océan des flots propres. Mais pour l’instant la société civile et les pécheurs sont encore loin de faire confiance à une entreprise qui leur a déjà menti et caché de nombreuses informations.

MAXISCIENCES 7/4/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: TEPCO doit trouver la cause des fuites d'eau contaminée à Fukushima   Lun 8 Avr - 17:46

L'organisme japonais de régulation du nucléaire exhorte l'opérateur de la centrale sinistrée Fukushima Dai-ichi à trouver rapidement la cause des fuites d'eau radioactive survenues à des réservoirs souterrains.

TEPCO, l'opérateur de la centrale, a annoncé une importante fuite de plus de 120 tonnes d'eau contaminée à un réservoir souterrain la semaine dernière. On a appris dimanche qu'il y a eu une autre fuite, plus petite, ne dépassant pas trois litres, à un autre réservoir.

Toyoshi Fuketa, membre de l'ARN, l'Autorité de régulation du nucléaire, a convoqué lundi Zengo Aizawa, un vice-président de la compagnie TEPCO. M. Fuketa l'a exhorté à trouver rapidement la cause de ces fuites et à identifier leur impact environnemental. Il souhaite aussi que TEPCO révise son système d'entreposage de l'eau contaminée.

Selon M. Fuketa, l'ARN prend ces fuites très au sérieux. Il estime que TEPCO doit se servir des réservoirs déjà existants pour le moment, en raison du manque d'installations d'entreposage disponibles. Il conseille vivement à TEPCO de se doter d'un plan plus sécuritaire pour entreposer l'eau contaminée.


NHK WORLD 8/4/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Fukushima: nouvelle fuite d'eau constatée, cause toujours inconnue   Mar 9 Avr - 11:45

TOKYO - La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima, Tepco, a indiqué mardi qu'une troisième fuite toujours inexpliquée d'eau très radioactive avait été constatée autour d'un réservoir souterrain qui, à l'instar de deux autres, pourrait souffrir d'un vice de conception.

Un écoulement de liquide contaminé a été repéré autour du réservoir numéro 1, après un constat similaire près des réservoirs 2 et 3.

Nous sommes pour le moment dans l'incapacité de dire c'est ceci ou cela, a déclaré un porte-parole, Masayuki Ono, lors d'une conférence de presse, indiquant que plusieurs causes potentielles existent et que des examens sont actuellement en cours. Le PDG, Naomi Hirose, et le vice-président Zengo Aizawa vont se rendre dans la journée à la centrale pour constater sur place et décider de mesures à prendre.

Tepco avait fait état dans la nuit de vendredi à samedi d'un écoulement d'eau contaminée dans le sol depuis un premier réservoir de stockage souterrain. L'opérateur a évalué à 120 tonnes environ la quantité de liquide qui aurait fui.

Un problème similaire a ensuite été constaté sur un autre réservoir du même type (de 60 mètres sur 53 m et d'une profondeur de 6 m), sur un total de sept qui servent à stocker de l'eau hautement radioactive issue du refroidissement des réacteurs saccagés.

Pour remédier à cette situation, Tepco était en train de transvaser à l'aide de pompes les milliers de tonnes d'eau des réservoirs 2 et 3 défectueux vers d'autres, mais l'un de ces réservoirs d'accueil, le numéro 1, est désormais aussi soupçonné de laisser passer l'eau. Du coup, Tepco a décidé de mettre l'eau dans d'autres types de réservoirs. Toutefois, les quantités d'eau sont supérieures aux capacités disponibles.

Compte tenu de la distance séparant les réservoirs souterrains de l'océan, Tepco juge cependant peu probable que l'eau radioactive puisse s'y écouler.

Les problèmes se multiplient ces dernières semaines à la centrale Fukushima Daiichi mise en péril par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011, ce qui a conduit la compagnie à mettre en place une cellule de crise et les autorités à ordonner d'agir vite pour calmer la situation.

Vendredi, Tepco avait notamment rapporté une interruption du système de refroidissement de la piscine de désactivation du combustible usé du réacteur 3, une avarie vraisemblablement provoquée par des travaux pour empêcher une récidive d'une grave panne d'électricité survenue les 18 et 19 mars.

ROMANDIE 9/4/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Nouvelle fuite dans un troisième réservoir à Fukushima   Mer 10 Avr - 0:43

A la centrale nucléaire endommagée Fukushima Dai-ichi, un autre réservoir contenant de l'eau contaminée a commencé à faire défaut. C'est le troisième réservoir de la centrale qui a une fuite.

La Compagnie d'électricité de Tokyo déplaçait de l'eau contaminée dans le réservoir depuis un autre réservoir souterrain, dont on venait de s'apercevoir qu'il avait perdu 120 tonnes d'eau la semaine dernière.

Dans ce troisième réservoir, à un point de contrôle situé entre une triple couche de revêtement isolant, le niveau de chlore indiquait ce mardi 910 parties par million. Le niveau était seulement à 4 ppm la veille, ce qui indique une fuite d'eau. La compagnie TEPCO affirme qu'elle a interrompu le transfert de l'eau à 12 heures 47 de l'après-midi ce mardi. Elle a confirmé plus tard que le niveau de chlore était 200 fois supérieur à celui de lundi et qu'elle avait découvert une concentration de substances radioactives.

TEPCO est en sérieuse difficulté, devant trouver une solution pour des quantités énormes d'eau contaminée et de nouvelles zones de stockage qui s'avèrent insuffisantes.

NHK WORLD 9/4/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Tepco doit cesser d'utiliser des réservoirs creusés dans le sol à Fukushima   Jeu 11 Avr - 0:44

Le ministre japonais de l'Industrie va demander à l'opérateur de la centrale nucléaire endommagée Fukushima Dai-ichi de cesser d'utiliser des réservoirs creusés dans le sol. Ils présentent en effet des fuites importantes d'eau contaminée.

Toshimitsu Motegi a déclaré que l'eau contaminée dans les réservoirs défectueux devra être rapidement pompée vers des citernes métalliques, disposées sur le sol.

M. Motegi a indiqué qu'il avait donné des instructions à Tepco pour accélérer la construction de citernes d'entreposage supplémentaires au-dessus du sol et pour terminer ces travaux d'ici la fin mai. Les nouvelles citernes doivent contenir l'eau contaminée, provenant des réservoirs creusés dans le sol.


NHK 10/4/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Le problème de l'eau contaminée à la centrale de Fukushima   Jeu 11 Avr - 0:53

Afin de faire le point sur la situation de l'eau contaminée à la centrale nucléaire de Fukushima, Radio Japon s'est entretenu avec Noriyuki Mizuno, commentateur de la NHK,

Radio Japon : ourquoi la centrale a-t-elle subi une série de fuites ?

Noriyuki Mizuno : Le fait que Tepco dépend d'un matériel de fortune et ne cesse d'adopter des palliatifs est à l'origine de ces incidents.

L'eau contaminée est habituellement stockée et déplacée à l'aide de réservoirs et de conduites en acier inoxydable pour prévenir les fuites. Mais la nécessité de refroidir rapidement les réacteurs a forcé les ingénieurs à la centrale à utiliser des tuyaux d'incendie pour transférer l'eau vers les réservoirs de stockage. Lorsque les fuites sont survenues dans un ou plusieurs des réservoirs, les travailleurs de Tepco se sont contentés de réparer les endroits où les fuites s'étaient produites.

La piscine de stockage en question avait été cette fois-ci installée à la hâte en sous-sol car le personnel ne pouvait pas mettre en place un réservoir à l'air libre à cause des risques liés à la présence de câbles électriques. Des experts ont fait remarquer que la fuite récente s'était produite après une déformation affectant les trois épaisseurs de plaques d'isolation du réservoir. Ils ont expliqué que les plaques n'étaient pas suffisamment robustes pour résister à la pression de l'eau.

Radio Japon : Pourriez-vous nous parler un peu plus de l'eau contaminée qui se trouve sur le site ?

Noriyuki Mizuno : Le volume d'eau radioactive augmente de 400 tonnes par jour. Les difficultés à s'occuper de cette eau contaminée sont le principal obstacle au déclassement des réacteurs de la centrale.

Cette augmentation est due à l'eau souterraine autour des bâtiments des réacteurs. L'accident de mars 2011 a rendu impossible le pompage de l'eau souterraine. Par conséquent, l'eau s'est infiltrée à travers les murs des bâtiments des réacteurs et s'est mélangée à l'eau radioactive à l'intérieur. Tepco a préparé des réservoirs d'une capacité totale de 320 mille tonnes dans le complexe pour stocker l'eau contaminée, mais ils sont déjà remplis à plus de 80%.

On craint que si tous les réservoirs sont pleins, il n'y aura plus de place pour stocker l'eau radioactive.

Radio Japon : Quelles mesures Tepco prend-elle actuellement ?

Noriyuki Mizuno : La compagnie est en train de réaliser un plan visant à creuser des puits sur le côté montagneux de la centrale pour pomper de l'eau souterraine en amont. Mais les experts font remarquer que cette mesure ne fera que limiter de moitié le volume d'eau s'écoulant dans la centrale. Tepco envisage aussi d'augmenter la capacité de stockage des équipements de la centrale à 700 mille tonnes, le maximum pour le site, d'ici deux ans.

Ceci dit, les réservoirs de stockage seront pleins dans quelques années. Tepco pense par conséquent déverser de l'eau contaminée dans la mer après avoir réduit son taux de radiation à l'aide d'équipements avancés. Néanmoins, le projet suscite de vives critiques de la part des pêcheurs locaux, qui soutiennent que ces mesures les empêcheront de reprendre leurs activités de pêche. Par conséquent, dans les circonstances actuelles, Tepco ne peut pas laisser de l'eau contaminée se déverser dans la mer.

Aux dires de certains, il faudra 40 ans pour déclasser la centrale de Fukushima. La compagnie d'électricité doit tout d'abord cesser de s'appuyer sur des équipements de fortune et utiliser le plus vite possible des réservoirs à toute épreuve. Le gouvernement doit ordonner à Tepco de prendre les mesures nécessaires sans tenir compte des coûts. Il devrait aussi exhorter Tepco à réexaminer conjointement son plan à long terme pour gérer l'eau contaminée.

NHK WORLD 10/4/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Nouvelle fuite "22 litres" pour cause de pompe défectueuse ?   Jeu 11 Avr - 13:38

TOKYO - La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a fait état jeudi d'une nouvelle fuite d'eau très radioactive, cette fois lors des opérations de pompage destinées à vider un réservoir souterrain défectueux qui laissait fuir le liquide contaminé.

Environ 22 litres ont fui et se sont répandus dans la terre, a expliqué Tokyo Electric Power (Tepco) dans un communiqué.

Tepco avait reconnu mercredi la gravité des fuites d'eau contaminée constatées dernièrement et promis d'agir au plus vite pour vider les réservoirs défectueux.

C'est lors de ces opérations de transfert de l'eau du réservoir 3 non-étanche au N°6, qui n'a jusqu'à présent pas posé de problème, qu'une fuite s'est produite au niveau d'une jonction du dispositif de pompage employé. La pompe en question, qui avait été installée en fin d'année dernière, était utilisée pour la première fois. Elle a été stoppée quand la fuite a été constatée mais une bonne vingtaine de litres d'eau étaient déjà répandus sur et dans le sol, sur une surface de 2 mètres sur 3. Tepco est en train d'essayer de récupérer le liquide en enlevant aussi la portion de terre affectée.

On ne peut pas dire que ce n'est pas de notre faute, car avons la responsabilité des opérations et devons faire en sorte que cela n'arrive pas, mais la conception du dispositif est telle qu'elle ne nous permet pas d'effectuer des tests avec de l'eau claire pour s'assurer au préalable que cela ne fuit pas, a expliqué un porte-parole de Tepco, Masayuki Ono, lors d'une conférence de presse exceptionnelle.

Tepco avait fait état en fin de semaine dernière d'un premier écoulement d'eau en provenance d'un réservoir creusé dans le sol et muni d'un revêtement censé empêcher l'eau de s'infiltrer dans la terre. Deux autres fuites du même type ont été constatées ensuite, portant à trois le nombre des réservoirs souterrains affectés sur les sept existants. La cause de ces écoulement demeure inconnue.

L'eau radioactive en question provient du refroidissement des réacteurs ravagés. Elle est partiellement décontaminée et recyclée pour continuer à refroidir le combustible, mais il existe un excédent encore très radioactif qui doit être stocké avant de passer dans un deuxième dispositif de filtrage, actuellement en cours de test.

Tepco a décidé de ne plus utiliser les réservoirs souterrains et de stocker toute l'eau dans des cuves spéciales (comme c'est déjà le cas pour plus de 200.000 tonnes de liquide contaminé), mais pour ce faire il doit en installer de nouvelles.

Il faudra attendre début juin avant que tous les réservoirs souterrains soient vidés.

Les problèmes se multiplient ces dernières semaines à la centrale Fukushima Daiichi mise en péril par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011, ce qui a conduit la compagnie à mettre en place une cellule de crise et les autorités à ordonner d'agir vite pour calmer la situation.

La semaine passée, Tepco avait notamment rapporté une interruption du système de refroidissement de la piscine de désactivation du combustible usé du réacteur 3, une avarie vraisemblablement provoquée par des travaux pour empêcher une récidive d'une grave panne d'électricité survenue les 18 et 19 mars.

ROMANDIE 11/4/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Re: JAPON / Fukushima: les fuites d'eau radioactive    Mer 17 Avr - 11:06

TOKYO - L'opérateur de la centrale de Fukushima a présenté mercredi un ensemble de mesures pour éviter que les incidents récents ne se reproduisent dans le complexe atomique ravagé.

Il veut éliminer les risques, empêcher les animaux de s'infiltrer dans les équipements et a commencé à transvaser vers des cuves sûres l'eau de réservoirs souterrains défectueux.

Nous avons senti la nécessité d'agir pour éviter que ne se reproduisent des incidents. Bien sûr nous aurions mieux fait de le faire plus tôt, et nous devons accélérer les procédés pour résoudre les lacunes et retards sur place, a déclaré le patron de Tokyo Electric Power (Tepco), Naomi Hirose, lors d'une conférence de presse.

Tepco a lancé une campagne de recherche de faiblesses dans les équipements électriques pour le refroidissement des réacteurs et du combustible usé stocké dans des piscines de désactivation. Parmi ces failles, figurent notamment les câbles vitaux passant sous des matériels susceptibles de s'effondrer en cas de séisme, des câbles en pelote risquant de chauffer ou encore des trous par lesquels peuvent s'infiltrer des rats, souris ou autres petits animaux.

Mi-mars, un rat avait causé un court-circuit et entraîné une panne de distributeurs d'électricité qui avait paralysé durant près de 30 heures une partie des systèmes de refroidissement des piscines de désactivation du combustible usé.

Cet incident, sans doute le plus grave depuis que la centrale a été déclarée en état stable dit d'arrêt à froid mi-décembre 2011, a révélé la précarité des dispositifs actuellement en service dans ce complexe atomique mis en péril par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011.

Tepco avait en outre fait état il y a une dizaine de jours d'un premier écoulement d'eau radioactive en provenance d'un réservoir creusé dans le sol pourtant recouvert de revêtements censés empêcher le liquide issu des réacteurs de s'infiltrer dans la terre. D'autres fuites ont été constatées ensuite, portant à trois le nombre des bassins souterrains affectés sur les sept existants. Si bien que le groupe a décidé la semaine dernière d'abandonner l'utilisation de ces réservoirs et de stocker l'eau dans des grosses cuves fixées au sol.

Cette opération de transvasement a débuté mardi et devrait s'achever fin mai/début juin. Pas moins de 23.000 tonnes d'eau hautement radioactive doivent être transvasées, et des réservoirs d'accueil être construits spécialement.

ROMANDIE 17/4/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Fukushima: la gestion du site doit être améliorée pour réduire les incidents   Lun 22 Avr - 15:27

TOKYO - L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a averti lundi qu'il fallait absolument renforcer la fiabilité des équipements vitaux de la centrale saccagée de Fukushima, après une série d'incidents qui pourraient, selon elle, être probablement suivis d'autres.

Une mission de l'organisme onusien s'est rendue en milieu et fin de semaine dernière à Fukushima Daiichi alors que les pépins s'enchaînent dans ce complexe atomique mis en péril par le violent séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est du Japon.

La compagnie exploitante, Tokyo Electric Power (Tepco), doit poursuivre ses efforts pour améliorer la fiabilité des systèmes essentiels, pour évaluer l'intégrité des installations et pour élever la protection vis-à-vis des risques extérieurs, a souligné dans un communiqué l'AIEA, à l'issue de cette inspection réalisée à la demande du gouvernement japonais.

Les 13 experts ont passé en revue les méthodes et plans de Tepco, fait le point sur l'état actuel des réacteurs et des piscines de combustible, évalué la situation des rejets radioactifs et pris la mesure des difficultés de gestion de l'énorme quantité d'eau radioactive stockée sur place.

L'eau accumulée sur le site est le plus gros problème a souligné lors d'une conférence de presse à Tokyo Juan Carlos Lentijo, qui conduisait la mission de l'AIEA sur place.

La compagnie d'électricité doit stocker plus de 250.000 tonnes d'eau radioactive, mais elle est confrontée à des fuites sur trois de ses sept réservoirs souterrains, au point qu'elle vient de décider d'abandonner l'utilisation de ces bassins et de stocker l'eau dans des grosses cuves en surface, déjà très nombreuses mais encore insuffisantes.

Tepco a en outre rencontré ces derniers temps d'autres problèmes dans la centrale, dont un nouveau lundi avec deux rats morts dans un transformateur électrique, une découverte macabre qui a forcé à stopper temporairement le système de refroidissement d'une piscine de désactivation de combustible usé.

Mi-mars, une panne de distributeurs d'électricité avait paralysé durant près de 30 heures une partie des moyens de refroidissement des piscines, déjà à cause d'un court-circuit provoqué par un rat.

Cet incident, sans doute le plus grave depuis que la centrale a été déclarée en état stable dit d'arrêt à froid mi-décembre 2011, avait révélé la précarité des dispositifs actuellement en service, installés en urgence au moment aigu de la crise.

M. Lentijo a prévenu: il est prévisible que dans un site aussi complexe des incidents additionnels vont se produire, comme c'est le cas en exploitation normale. Ce qui est important, c'est d'avoir une forte capacité à identifier le plus vite possible les défauts et à y répondre, a-t-il ajouté, précisant que l'AIEA était à la disposition de Tepco pour des conseils et aides.

Le Japon a abordé le démantèlement de l'usine en temps opportun avec des plans logiques et rationnels pour la tâche la plus complexe: extraire le combustible des réacteurs endommagés, estime l'AIEA, mais le grand public ne partage pas nécessairement cette opinion optimiste.

L'AIEA, qui assure avoir pu conduire des discussions franches, ouvertes et professionnelles avec les responsables de la compagnie nippone, le reconnaît d'ailleurs: Tepco s'inquiète d'avoir perdu de la crédibilité auprès du public.

Ils doivent absolument mettre en place des dispositions supplémentaires pour regagner la confiance de la société, a insisté M. Lentijo.

ROMANDIE 22/4/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: TEPCO et les pêcheurs divisés sur les rejets d'eau souterraine   Lun 13 Mai - 19:03

L'opérateur de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi endommagée n'a pas réussi à convaincre les pêcheurs locaux du bien-fondé d'un plan visant à rejeter des eaux souterraines dans la mer avant qu'elles ne s'infiltrent dans les bâtiments des réacteurs.

TEPCO, la Compagnie d'électricité de Tokyo, a informé lundi les pêcheurs de son projet de creuser 12 puits dans l'enceinte du complexe. Les eaux souterraines seraient pompées dans les puits puis rejetées dans la mer proche.

TEPCO explique que le volume d'eau contaminée des réacteurs endommagés a augmenté de 400 tonnes par jour et que pour le réduire, la compagnie doit également réduire le volume des eaux souterraines qui s'infiltrent dans les bâtiments des réacteurs.

La compagnie estime que le plan permettrait de réduire de 100 tonnes le volume quotidien d'eau contaminée. Elle précise que les niveaux de radiation des eaux souterraines sont maintenant aussi bas que ceux de l'eau des rivières proches.

Mais les pêcheurs déclarent que certains d'entre eux sont inquiets car ils ne peuvent pas connaître la différence entre les eaux souterraines et l'eau contaminée.

TEPCO a indiqué que le plan serait réévalué le mois prochain ou à une date ultérieure.

NHK 13/5/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Japon/Fukushima : encore une fuite d'eau radioactive   Mer 5 Juin - 21:31

TOKYO - Le gestionnaire de la centrale accidentée de Fukushima a annoncé mercredi avoir découvert une fuite d'eau radioactive dans l'une des citernes en acier nouvellement installées et utilisées à la place de réservoirs de stockage d'eau souterrains qui ne sont pas assez étanches.

Le volume d'eau écoulé est évalué à environ un litre, et un porte-parole de la compagnie, Tokyo Electric Power (Tepco), a affirmé au cours d'une conférence de presse qu'il n'y avait pas lieu de craindre un impact sur l'environnement. Selon Tepco, les ouvriers ont trouvé mercredi à la mi-journée de l'eau radioactive s'écoulant de la surface d'une cuve en acier, au rythme d'une goutte en plusieurs secondes. Les raisons de cette nouvelle fuite sont à l'étude.

La citerne défectueuse, des pans d'acier assemblés, avait été mise en place fin mai, pour stocker une partie des plus de 20.000 tonnes d'eau contaminée qui devaient initialement être contenues dans des réservoirs creusés dans le sol mais qui se sont avérés inutilisables, laissant passer le liquide radioactif pour une cause indéterminée.

La nouvelle fuite a été observée au niveau des jonctions des plaques, mais Tepco n'a pas réussi à la stopper en serrant davantage les boulons, ce qui a conduit les techniciens à retirer une partie de l'eau pour que son niveau soit inférieur à celui du point de fuite.

En raison de ce nouvel incident et des précédents, la compagnie est forcée de revoir sa gestion de l'eau radioactive qui s'accumule sur le site du fait des injections destinées au refroidissement des réacteurs ravagés par le tsunami du 11 mars 2011, de la pluie et de divers autres facteurs.

Trois fuites similaires impliquant le même type de citernes d'acier auraient également été constatées en 2012, avant celles relevées en avril sur les réservoirs souterrains.

ROMANDIE 5/6/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: JAPON / Tepco : la corrosion pourrait être responsable d'une fuite   Jeu 4 Juil - 4:26

Selon l'opérateur de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi endommagée, la corrosion chimique était probablement à l'origine d'une fuite dans le nouveau système de filtrage.

Des techniciens de la Compagnie d'électricité de Tokyo ont découvert la fuite le mois dernier au niveau d'une soudure dans un réservoir. La citerne contient de l'eau contaminée et fait partie d'un système conçu pour éliminer les substances radioactives.

Des travailleurs ont vidé le réservoir et trouvé plus d'une dizaine de bosses. Des responsables de la compagnie ont précisé que chaque bosse faisait entre 2 et 5 millimètres de diamètre.

Un produit chimique utilisé pour éliminer les impuretés a probablement réagi avec le réservoir en acier inoxydable, ont-ils ajouté. Les officiels disent envisager d'appliquer une résine anticorrosion à l'acier.




NHK 3/7/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Fukushima: Tepco reconnaît la fuite d'eaux souterraines radioactives dans l'océan   Lun 22 Juil - 14:33

TOKYO (Province de Tokyo) - L'opérateur Tepco a reconnu lundi pour la première fois que des eaux souterraines radioactives accumulées au pied de la centrale accidentée de Fukushima avaient fui dans l'océan Pacifique voisin. 

Cet aveu intervient au lendemain d'élections sénatoriales qui ont vu la victoire du Parti Libéral-Démocrate (PLD, droite) du Premier ministre Shinzo Abe, largement pro-nucléaire.

Tokyo Electric Power (Tepco) qui gère la centrale accidentée Fukushima Daiichi avait annoncé au début juillet que de fortes doses d'éléments radioactifs toxiques avaient été détectées dans ces eaux souterraines.

Elle avait notamment fait état d'une multiplication par 110 du niveau de césium 134 mesuré dans un puits de prélèvement situé entre les réacteurs et la mer.

Ces substances radioactives s'étaient échappées des réacteurs de la centrale ravagée par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est de l'archipel, avant de polluer les eaux souterraines.

Tepco avait néanmoins soutenu que ces eaux polluées avaient été largement contenues par les bases en béton et armatures en acier des fondations de la centrale, semblant écarter une diffusion massive dans la mer.

Maintenant nous pensons que de l'eau contaminée a fui dans la mer, a déclaré lundi à l'AFP un porte-parole de la compagnie d'électricité chargée d'alimenter en courant la mégapole de Tokyo. Il a affirmé toutefois que l'impact de cette fuite radioactive dans l'océan serait limitée. Les données sur l'eau de mer ne montrent pas d'augmentation anormale des taux de radioactivité, a assuré ce porte-parole.

Des experts en environnement préviennent que les fuites radioactives de ce type pourraient affecter la santé des animaux marins puis celle des hommes qui les consommeraient.

La centrale Fukushima Daiichi, située à 220 km au nord-est de Tokyo, a été ravagée par la catastrophe naturelle 11 mars 2011: du combustible a fondu dans trois des six réacteurs du site, d'où la présence de nombreux éléments radioactifs alentour.




ROMANDIE 22/7/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Fukushima: Tepco critiquée par des experts étrangers pour sa communication déficiente    Ven 26 Juil - 13:01

TOKYO (Japon) - Une telle communication est très mauvaise. Cela montre que vous ne savez pas ce que vous faites, a lancé vendredi à Tepco un expert américain de l'énergie atomique, membre d'un comité de la compagnie d'électricité qui s'intéresse notamment à l'accident de Fukushima.

Dale Klein, ancien président de la Commission de régulation nucléaire des Etats-Unis, a vertement critiqué les responsables de Tokyo Electric Power (Tepco) pour avoir mis des semaines avant de reconnaître que de l'eau hautement radioactive s'écoulait dans l'océan Pacifique, qui borde la centrale de Fukushima ravagée par le tsunami du 11 mars 2011.

Cette façon de faire (concernant la gestion de l'eau contaminée) démontre des lacunes de prise de décision, a tancé ce spécialiste qui préside le comité mis en place par Tepco pour l'aider à gérer la crise. Il semble aussi que vous n'ayez pas tenu les Japonais informés, s'est-il agacé, répétant lors d'une conférence de presse les propos tenus plus tôt vendredi matin devant la direction de Tepco.

La compagnie a fini lundi dernier par avouer que de l'eau souterraine pleine de tritium, strontium, césium et autres éléments radioactifs ne stagnait pas sous terre, comme prétendu pendant des semaines, mais descendait jusqu'à l'océan.

Tout en s'excusant une énième fois pour l'accident de Fukushima qui a causé des soucis et dommages à la population, le patron de Tepco, Naomi Hirose, a reconnu qu'il y avait eu plusieurs occasions auparavant de soupçonner une fuite de l'eau contaminée dans la mer, mais que la décision d'annoncer cette possibilité n'a été prise qu'une fois de nombreuses données accumulées et analysées. Je pense honteusement qu'on aurait pu le dire plus tôt, a-t-il dit.

Il a toutefois affirmé que le fait que l'aveu ait eu lieu au lendemain d'élections sénatoriales remportées par le parti pro-nucléaire du Premier ministre Shinzo Abe n'était qu'un fâcheux concours de circonstances. Nous n'avons pas eu la volonté de reporter l'annonce après le scrutin, contrairement à ce que pensent certains, a assuré M. Hirose.

Les autres membres du comité ont également sévèrement mis en cause la façon d'agir de Tepco en laquelle le public n'a nullement confiance.

La communication sur l'eau contaminée a été mauvaise et lente, mais Tepco doit à l'avenir être vigilante sur sa façon de tenir la population informée, car il est à prévoir que d'autres problèmes techniques auront lieu, le démantèlement étant une tâche très complexe qui prendra du temps, a déclaré Barbara Judge, présidente émérite de l'autorité nucléaire britannique. Et d'ajouter: une communication améliorée est indispensable pour recouvrer la confiance.

Pour Masafumi Sakurai, un membre japonais du comité de suivi, la tactique, erronée de Tepco a toujours été tant qu'on n'a pas complètement vérifié on ne peut pas annoncer. Mais tout en sachant (que l'eau fuyait probablement en mer) cela n'a pas été annoncé assez tôt.




ROMANDIE 26/7/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Fukushima: l'autorité nucléaire va enquêter sur l'eau contaminée   Mar 30 Juil - 13:30

Tokyo (AFP) - L'autorité de régulation du secteur nucléaire du Japon va enquêter sur les causes de fuites d'eau contaminée dans les sous-sols de la centrale ravagée de Fukushima, en raison d'une situation plus grave qu'estimée initialement, a expliqué mardi un responsable de l'institution.


L'instance devrait prendre mercredi la décision formelle de mettre en place une équipe de travail pour recueillir et analyser des données concernant les eaux souterraines radioactives qui s'échappent du complexe saccagé par le tsunami du 11 mars 2011 et se déversent dans l'océan Pacifique voisin, selon cette même source.


L'autorité devrait également constituer un groupe de surveillance de la contamination du milieu halieutique, en particulier celle des poissons qui pourraient être pêchés et consommés.

"Nous ne savons toujours pas la cause précise de ces fuites, qui sont plus compliquées que nous ne le pensions", a reconnu le responsable.
La compagnie Tokyo Electric Power (TEPCO) avait fini la semaine passée par avouer que de l'eau souterraine pleine de tritium, strontium, césium et autres éléments radioactifs ne stagnait pas sous terre, comme prétendu pendant des semaines, mais descendait jusqu'à l'océan.

Tout en s'excusant une énième fois "pour l'accident de Fukushima qui a causé des soucis et dommages à la population", le patron de Tepco, Naomi Hirose, a reconnu avoir attendu d'accumuler et analyser de nombreuses données avant de faire cet aveu, tandis que les soupçons se renforçaient.


Des prélèvements effectués en sous-sol à quelques mètres de l'océan montraient des niveaux infernaux de substances radioactives, mais Tepco se bornaient à dire que cette contamination n'allait pas jusqu'à l'océan.


La compagnie fait l'objet de critiques récurrentes pour sa façon jugée malhonnête d'informer le public.


Les pépins sont quotidiens à la centrale Fukushima Daiichi mise en péril par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est de l'archipel. Pour autant, quelque 3.000 techniciens et ouvriers s'escriment sur le site pour préparer son démantèlement mais sont en permanence confrontés à la survenue de nombreuses avaries dans des lieux inaccessibles à cause de la radioactivité.


SCIENCES ET AVENIR 30/7/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Fukushima Dai-ichi : des mesures pour stopper les fuites de déchets liquides radioactifs   Sam 3 Aoû - 21:50

L'opérateur de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi a présenté des projets qui permettront de stopper la fuite de déchets liquides radioactifs dans la mer.

La Compagnie d'électricité de Tokyo, Tepco, les a présentés vendredi à un groupe de travail de l'Autorité de régulation du nucléaire, l'ARN. Il s'agissait de la première réunion de ce groupe chargé de mettre un terme aux fuites.

Durant cette réunion, Tepco a admis que l'eau souterraine contaminée pouvait s'être déplacée au-dessus du niveau du sol le long des digues qui avaient été solidifiées pour stopper les fuites.

Les propositions de Tepco comprennent notamment la construction d'une nouvelle installation qui collectera l'eau souterraine qui se déverse vers la façade maritime de la centrale. L'eau pourra être pompée fin août.

Des experts de ce groupe ont demandé à Tepco de mettre en place ces mesures avant la date prévue, soulignant le caractère sérieux de ce problème.

Tepco a estimé qu'entre 20 et 40 mille milliards de becquerels de tritium radioactif s'étaient écoulés dans la mer entre mai 2011 et le mois dernier. Selon l'opérateur, une telle quantité est équivalente aux rejets annuels réglementaires autorisés.

 
NHK 3/8/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Japon : "Situation d'urgence" à la centrale de Fukushima   Mar 6 Aoû - 22:13

De l'eau hautement radioactive s'écoule au large de la centrale. L'opérateur Tepco, qui a longtemps caché cette fuite, n'arrive pas à la maîtriser.

La "situation d'urgence" a été décrétée mardi par l'Autorité de régulation nucléaire japonaise (NRA) à la centrale de Fukushima, dont de l'eau hautement radioactive s'échappe toujours vers l'océan Pacifique. Dimanche, l'opérateur de la centrale nucléaire japonaise Tepco avait communiqué la première estimation publique des fuites radioactives dans l'océan Pacifique depuis la catastrophe du 11 mars 2011, a indiqué dimanche un porte-parole de la centrale accidentée.

Entre 20 000 et 40 000 milliards de becquerels ont fui dans les eaux de l'océan de mai 2011, soit deux mois après la catastrophe, à juillet 2013, estime Tokyo Electric Power Co (TEPCO). © NOBORU HASHIMOTO / AFP

Entre 20.000 et 40.000 milliards de becquerels ont fui dans les eaux de l'océan de mai 2011, soit deux mois après la catastrophe, à juillet 2013, estime Tokyo Electric Power Co (TEPCO). C'est la première fois que Tepco publie ses estimations depuis le séisme du 11 mars 2011, qui avait provoqué un gigantesque tsunami, cause d'une panne géante au sein de la centrale de Fukushima, accident nucléaire le plus grave depuis Tchernobyl 25 ans auparavant. L'opérateur nippon n'est toujours pas en mesure de contenir ces fuites dans l'océan, dont les conséquences sur la faune maritime mais aussi l'homme sont difficiles à évaluer.

La compagnie Tokyo Electric Power (TEPCO) a avoué fin juillet que de l'eau souterraine pleine de tritium, strontium, césium et autres éléments radioactifs ne stagnait pas sous terre, comme prétendu pendant des semaines, mais allait jusqu'à l'océan. Tepco fait l'objet de critiques récurrentes pour sa façon jugée malhonnête d'informer le public. Les ennuis sont quotidiens à la centrale Fukushima Daiichi mise en péril par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est de l'archipel. Quelque 3.000 techniciens et ouvriers s'escriment sur le site pour préparer son démantèlement mais sont en permanence confrontés à de nombreuses avaries dans des lieux inaccessibles à cause de la radioactivité.


LE POINT 6/8/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Fukushima : 300 tonnes d'eau radioactive se déversent chaque jour en mer   Mer 7 Aoû - 22:28

Le chiffre a été communiqué ce mercredi 7 aout par le gouvernement japonais. Ces fuites pourraient durer depuis deux ans.

Le gouvernement japonais a fait savoir mercredi 7 août qu'environ 300 tonnes d'eau contaminée se déversaient chaque jour dans la mer à partir de la centrale de Fukushima. Le Premier ministre Shinzo Abe s'est engagé à accentuer les efforts du gouvernement pour limiter les fuites et a ordonné au ministre de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie d'agir en urgence.

Gonflée par les eaux pluviales, la nappe phréatique ne cesse de monter à Fukushima au point de submerger une partie des cuves des réacteurs situés au dessus. Le réseau d'évacuation d'eau qui souffre de problèmes d'étanchéité arrive à saturation. Et le système de pompage sur place ne semble pas dimensionné pour faire face à cette montée des eaux souterraines. De ce fait, ces eaux pluviales se mélangent alors à celles utilisées pour le refroidissement des réacteurs dévastés par le tsunami de 2011.


Le gouvernement japonais a fait savoir mercredi qu'environ 300 tonnes d'eau contaminée se déversaient chaque jour dans la mer à partir de la centrale de Fukushima. POOL FOR YOMIURI / YOMIURI / THE YOMIURI SHIMBUN



Le chef du gouvernement a renouvelé sa volonté que Tokyo Electric Power (Tepco), l'exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima prenne "les mesures nécessaires" pour accélérer le nettoyage du site, qui devrait prendre une quarantaine d'années et coûter plus de huit milliards d'euros.

Selon l'agence Reuters, un responsable du ministère de l'Industrie a dit que les autorités prévoyaient de limiter les fuites à 60 tonnes par jour à partir de décembre. Il a ajouté que le gouvernement était persuadé que les fuites d'eau contaminée se produisaient depuis deux ans. C'est à dire, depuis le séisme et le tsunami du 11 mars 2011, qui ont bloqué les systèmes de refroidissement de la centrale et provoqué la fusion du combustible dans trois des six réacteurs du site, entraînant une vaste contamination radioactive alentour.

Tepco a décidé de prendre diverses mesures pour empêcher les eaux souterraines irradiées de se déverser dans l'océan Pacifique. Parmi elles, un nouveau système de dérivation pour dérouter les eaux de la nappe phréatique vers d’autres sites de stockage et/ou de décontamination. De plus, l'opérateur tente depuis quelques mois de solidifier les sols avec des produits chimiques. Et ce afin de pouvoir ériger à terme une digue, destinée à contenir les eaux souterraines et les eaux de surface, et les empêcher de se déverser directement dans la mer. Mais selon le quotidien japonais Asahi, ce produit n'est efficace qu'à plus de 1,8 mètre de profondeur, alors que les nappes phréatiques montent jusqu'à un mètre sous terre.

Il est également possible que cette opération d'imperméabilisation des sols, en diminuant la quantité d'eau absorbée par les terres, ait favorisé la montée des eaux des nappes phréatiques…Ni Tepco, ni la NRA n’ont toutefois encore communiqué sur ce sujet.

Samedi dernier, le journal Asahi rapportait que les nappes phréatiques situées sous la centrale montaient ET avaient d'ailleurs dépassé le niveau de la barrière actuellement mise en place pour les contenir. Asahi, qui citait une réunion des autorités japonaise de régulation sur le nucléaire, expliquait que les eaux souterraines contaminées pourraient remonter à la surface d'ici trois semaines.

Après des mois de dénégations, ce n'est que fin juillet que Tepco a reconnu pour la première fois que des eaux souterraines radioactives s'étaient écoulées dans l'océan Pacifique. Fukushima est la plus grave catastrophe nucléaire civile depuis Tchernobyl en avril 1986.


SCIENCES ET AVENIR 7/8/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Déversement d'eau radioactive à Fukushima : quelles conséquences ?   Mer 7 Aoû - 22:42

Sciences et avenir a interrogé des scientifiques afin d'évaluer les conséquences environnementales de l'accident survenu en 2011 à Fukushima. Verdict : l’océan aurait le dos large !

Une centrale accidentée en bord de mer, rejetant massivement de l’eau fortement radioactive : c’est un scénario sans précédent qui se déroule à Fukushima. Pourtant, ses répercussions sur l’océan inquiètent peu les scientifiques.

Masse mouvante couvrant 70% de la surface de la terre, l’océan absorbe en effet la radioactivité créée par l'homme (radioactivité anthropique) depuis une soixantaine d’années «sans détriment évident à l’environnement, ce qui est contraire à la perception du public», selon le radioécologiste Terry Hamilton, du laboratoire national Lawrence de Livermore (USA).

Il a essuyé les essais atmosphériques des armes nucléaires, entre 1945 et 1980, probablement la source la plus forte de contamination, et les rejets atmosphériques de Tchernobyl. On observe encore un pic de césium 137 consécutif à cette catastrophe dans les sédiments déposés à l’époque. Il absorbe les rejets liquides des usines de Sellafield (Grande Bretagne) et de la Hague (France) et a aussi englouti des futs radiotoxiques (légalement jusqu’en 1980), des sous marins nucléaires …

Or, sa radioactivité anthropique serait faible à l’échelle globale, cent fois inférieure à sa radioactivité naturelle, en terme de dose. A Fukushima, la catastrophe en cours ne devrait pas bouleverser l’équilibre global de l’environnement marin, mais aura des répercussions sur le littoral proche où toute pêche (lire alimentation) pourrait être longtemps interdite.

S’il n’existe pas de réseau mondial dédié, de nombreux observatoires (France, Allemagne, Etats-Unis, Japon…) suivent depuis des décennies le devenir en mer des particules radioactives, y compris à des taux très faibles. «Certains radionucléides solubles (tritium- 3H, technétium – 99Tc, antimoine 125 Sb) sont transportés par les courants marins et se dispersent dans les masses océaniques sur des distances très importantes. D’autres (cobalt – 60Co, ruthénium - 106Ru, plutonium) ont tendance à se fixer sur les particules solides en suspension dans l’eau, et contaminent les sédiments après dépôts sur les fonds océaniques» explique Dominique Boust, chef du Laboratoire de radioécologie de Cherbourg-Octeville (IRSN).

A Fukushima, la pollution a plusieurs origines : les rejets radioactifs liquides en provenance du site accidenté, les retombées atmosphériques sur la surface de la mer et le transport de pollution par lessivage des terrains contaminés. Elle pourrait durer des mois - à des niveaux décroissants au fil du temps-, et s’aggraver si le corium, ce mélange d’acier de la cuve et de combustibles en fusion, venait à traverser le socle de béton des réacteurs 2 et 3.

Mais il est exclu qu’il coule comme de la lave vers la mer. «Il serait vraisemblablement stoppé par la roche terrestre et refroidirait en piégeant de nombreux éléments radioactifs, explique Thierry Charles, de l’IRSN. Toutefois, il pourrait alors être balayé par les eaux de ruissellements qui entraineraient ensuite des radioélements, dont du plutonium, vers l’océan».

Pour le moment, les Japonais n’ont pas vérifié s’il y avait du plutonium-peu soluble, mais radiotoxique- plus difficile à mesurer, extraire, purifier etc dans l’eau de mer. Mais ils ont trouvé de l’iode 131, du ruthénium 106, du césium 134 et surtout 137 (persistant 30 ans dans l’environnement), en forte quantité.

Un membre de l’équipe monégasque de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a rejoint le navire de recherche océanographique Hakuho-maru pour participer aux mesures. Selon les modèles de l’équipe Sirocco (CNRS et Université de Toulouse), une grande partie des radionucléides est entrainée vers le sud et l’est par le courant Kuroshio. A hauteur de Tokyo, ils sont emportés vers le centre du Pacifique. Ils mettraient 15 ans pour atteindre la zone équatoriale et 40 ans pour gagner le sud de l’océan Atlantique


Leur comportement au nord suscite encore des questions. Takuya Kobayashi, de l’Agence japonaise de l’énergie atomique (JAEA), a étudié la région de l’usine de Rokkasyo-Mura, tout au nord du pays, et a travaillé à un modèle couplant océan et atmosphère pour prédire la dispersion des contaminants. Il vérifie «si ce modèle peut-être utile pour suivre la dispersion des contaminants de Fukushima».

Quid des effets à long terme sur les écosystèmes ? Il est trop tôt pour le dire, selon Dominique Boust. L’effet de faibles doses de radioactivité sur le cycle de vie des organismes marins (croissance, nutrition, reproduction etc) commence en effet à peine à être étudié. De premiers résultats, obtenus à Cherbourg, suggèrent qu’elles pourraient perturber la croissance des larves d’huîtres. A suivre.


SCIENCES ET AVENIR 6/8/2013


Dernière édition par Admin le Sam 10 Aoû - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Tepco s'efforce d'empêcher l'écoulement d'eau contaminée dans l'océan   Jeu 8 Aoû - 23:47

L'opérateur de la centrale nucléaire endommagée Fukushima Dai-ichi va commencer à extraire de l'eau souterraine contaminée afin d'empêcher son écoulement dans l'océan.

La Compagnie d'électricité de Tokyo a annoncé que les travaux débuteraient vendredi.

Tepco solidifie la digue pour empêcher les infiltrations d'eau souterraine contaminée dans la mer. Il est toutefois à craindre que ces infiltrations aient déjà commencé. La compagnie précise qu'elle compte forer un puits de faible profondeur près de la digue pour extraire l'eau contaminée afin d'en abaisser le niveau.

Une trentaine de tuyaux de 5 mètres de long vont être introduits dans le sol, le long de la digue, pour des travaux d'extraction qui débuteront la semaine prochaine. 100 tonnes d'eau par jour pourraient ainsi être drainées.

Le ministère de l'Industrie a déclaré mercredi que 300 tonnes d'eau contaminée s'écouleraient quotidiennement dans la mer.

 NHK WORLD 8/8/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Etude pour réduire l'eau contaminée à Fukushima   Ven 9 Aoû - 21:33

Le gouvernement japonais veut réduire la quantité d'eau contaminée à la centrale nucléaire endommagée de Fukushima. Jeudi, le ministre de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie Toshimitsu Motegi a demandé à une commission d'experts de formuler d'ici la fin septembre des mesures concrètes dans ce sens.

L'initiative suit les annonces récentes d'écoulement d'eau contaminée dans l'océan. Elle se déverse depuis presque 29 mois après le début de la catastrophe nucléaire commencée le 11 mars 2011.

La Compagnie d'électricité de Tokyo, Tepco, tente de stopper les fuites en solidifiant une digue sur le site. Mais des mesures plus importantes sont nécessaires pour faire face à l'afflux dans la centrale des eaux des rivières coulant des montagnes avoisinantes.

Lors de la réunion de la commission, M. Motegi a appelé à étudier le moyen de pomper l'eau des sous-sols avant qu'elle n'entre dans les bâtiments des réacteurs, où la radioactivité est très élevée. Le ministre a également proposé la construction d'un mur souterrain pour empêcher l'eau contaminée d'atteindre l'océan.


NHK WORLD 9/8/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Fukushima: l'exploitant a commencé à pomper l'eau souterraine   Sam 10 Aoû - 18:06

Tokyo (AFP) - La compagnie exploitante de la centrale de Fukushima a commencé à pomper vendredi de l'eau souterraine radioactive pour tenter de réduire les rejets dans l'océan Pacifique voisin.


La compagnie exploitante de la centrale de Fukushima a commencé à pomper vendredi de l'eau souterraine radioactive pour tenter de réduire les rejets dans l'océan Pacifique voisin (c) Afp


Tokyo Electric Power (TEPCO) a précisé avoir creusé un puits et pompé 13 tonnes d'eau entre 14H00 (OH500 GMT) et 20H00 locales.

"C'est une tâche urgente pour nous de pomper cette eau souterraine le plus vite possible", a déclaré vendredi un porte-parole de Tepco.

Selon l'expert français Jérôme Joly, directeur général adjoint de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), l'impact environnemental de ces fuites d'eau contaminée resterait toutefois marginal par rapport à la radioactivité totale émise en 2011 au moment de l'accident.


SCIENCES ET AVENIR 10/8/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Fukushima Dai-ichi : le mur souterrain n'empêche pas les infiltrations d'eau contaminée dans l'océan   Dim 11 Aoû - 14:49

Au Japon, l'opérateur de la centrale nucléaire endommagée Fukushima Dai-ichi confirme qu'un mur souterrain ne suffit pas à empêcher l'infiltration d'eau contaminée dans l'océan.

Selon le ministère de l'Industrie, 300 tonnes d'eau souterraine traversent quotidiennement une zone contaminée avant de s'écouler dans l'océan Pacifique. Les ingénieurs de la Compagnie d'électricité de Tokyo ont consolidé le sol, le long de la côte, pour créer un mur souterrain de 100 mètres de long. [b style="font-size: 13px;"]Ils ont ensuite injecté des produits chimiques dans le sol à 16 mètres de profondeur, mais la consolidation s'avère difficile à 1,8 mètre de la surface.[/b]

Les techniciens ont récemment creusé un puits pour calculer l'élévation de l'eau souterraine, suite à la construction du mur. Dans le puits, le niveau de l'eau dépasse de 60 cm le sommet du mur.

Tepco a entamé vendredi des travaux provisoires de pompage.


 NHK WORLD 11/8/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JAPON / Fukushima: les fuites d'eau radioactive    

Revenir en haut Aller en bas
 
JAPON / Fukushima: les fuites d'eau radioactive
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS :: INFORMATIONS sur la Nature et l'environnement terrestre et aquatique :: Energies :: Energie nucléaire :: FUKUSHIMA / Japon :centrales, environnement, contaminations, le quotidien... :: Fukushima / Japon : les centrales-
Sauter vers: