LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS
Bienvenue sur le Forum Love Animalia Naturalis : Actualités, informations et conseils sur les Animaux, la Nature et l'Environnement. Des rubriques exclusives réservées aux membres du forum. Pour satisfaire votre curiosité retrouvez l'actualité ou des conseils et pour satisfaire la nôtre, nous serons heureux de lire les vôtres! Toutes les personnes de 10 ans et plus, partageant ces centres d'intérêts sont les bienvenues.

LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS

Animaux, Nature et Environnement : Actualités, Informations et Conseils
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Vous avez des photos sur les animaux, la nature et l'environnement ? Si vous êtes prêts à nous offrir l'une d'elles... Ecrivez un message à l'un des administrateurs. Merci

Partagez | 
 

 JAPON / Fukushima: les fuites d'eau radioactive

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Fukushima: une nouvelle fuite d'eau radioactive détectée   Mar 24 Fév - 10:04

Tokyo (AFP) - Une nouvelle fuite d'eau hautement radioactive vers la mer a été détectée dimanche sur le site de la centrale japonaise de Fukushima, a annoncé l'opérateur Tokyo Electric Power (Tepco).

Des capteurs fixés sur une conduite d'évacuation d'eaux de pluie et souterraines ont mesuré des taux de radioactivité jusqu'à 70 fois supérieurs aux valeurs déjà hautes enregistrées sur le site, a précisé un porte-parole de la compagnie.

 Des employés travaillent sur une citerne contenant de l'eau contaminée à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi au Japon, le 12 novembre 2014 (c) Afp

Ces taux relevés dans la matinée sont progressivement redescendus au cours de la journée mais ils restaient à des niveaux alarmants. La conduite d'évacuation menant à la mer a été coupée.

Selon Tepco, une inspection n'a pas révélé d'anomalie dans les gigantesques réservoirs de stockage d'eau contaminée et Tepco affirme "n'avoir nulle raison de penser que les réservoirs de stockage des eaux contaminées ont fui".

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) s'est inquiétée cette semaine à l'issue d'une mission sur place du volume croissant d'eau plus ou moins contaminée stockée dans ces citernes dont la fiabilité n'est pas assurée. Cette eau provient des arrosages initiaux des réacteurs pour les refroidir, ainsi que des écoulements souterrains continus. Elle est pompée et conservée dans un millier de réservoirs gigantesques et Tepco en construit plusieurs dizaines par mois pour absorber le flux.

L'AIEA conseille d'envisager de rejeter en mer l'eau débarrassée de l'essentiel de ses éléments radioactifs, un traitement que permettent des systèmes installés et déjà utilisés sur le site.

Le directeur de l'équipe de l'AIEA, Juan Carlos Lentijo, a cependant salué les "progrès significatifs" accomplis depuis sa dernière mission en 2013 sur le site de la centrale mise en péril par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011.

Le démantèlement des quatre réacteurs les plus endommagés, sur les six que compte la centrale Fukushima Daiichi, prendra trois à quatre décennies et le maintien pendant cette durée d'effectifs suffisants et compétents est un défi.


Sciences et avenir 22/2/2015
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Fukushima: encore des débordements d'eau de pluie contaminée   Jeu 12 Mar - 12:08

Des débordements d'eau de pluie contaminée se sont encore produits dans une zone de réservoirs de la centrale nucléaire japonaise accidentée de Fukushima. Selon l'opérateur du site, le liquide n'est apparemment pas parti en mer. Des murets isolent normalement les emplacements où sont installées des citernes verticales, et l'eau de pluie qui s'y accumule n'est pas censée en sortir.


 Une pompe d'aspiration des eaux souterraines implantée dans la centrale de Fukushima opérée par Tepco, le 15 avril 2014. (Photo japan pool. AFP)


Reste que ces protections ont du mal à contenir les précipitations diluviennes qui s'abattent parfois sur la région comme ce fut le cas il y a quelques jours. Si bien que, d'après Tokyo Electric Power (Tepco), environ 750 tonnes de cette eau contenant du strontium 90 (radioactif) auraient débordé et filé alentour.

La compagnie a ensuite constaté une montée de la radioactivité de l'eau souterraine d'un puits de mesure à proximité, avec un taux passé de 370 becquerels par litre le 9 mars à 11'000 becquerels par litre le 11 mars, jour du 4e anniversaire de la catastrophe.

Ces dernières semaines, plusieurs incidents liés à l'eau contaminée ont été rapportés, dont la découverte d'une mare d'eau dans un des bâtiments du site. Une semaine plus tôt, Tepco avait fait état de la contamination, certes, temporaire mais importante, de l'eau d'un canal traversant le site et descendant vers l'océan Pacifique voisin.


 Des citernes ont été installées par Tepco sur le site pour stocker l'eau contaminée. Kyodo News / AP


Le problème de l'eau est un des plus épineux qu'ait à traiter Tepco à Fukushima Daiichi, ravagée il y a exactement quatre ans par un gigantesque tsunami. S'y mêlent des eaux d'arrosage, des eaux souterraines, des eaux de pluie, alors que toute cette masse liquide plus ou moins radioactive doit être gérée avec des moyens qui peinent à suivre.

Plus de 1100 réservoirs ont déjà été construits dans l'enceinte de la centrale, mais les quantités d'eau continuent quotidiennement d'augmenter.


Romandie 12/3/2015
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Fukushima Dai-ichi : l’eau souterraine sera rejetée dans la mer lundi   Mer 9 Sep - 12:09

L’opérateur de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi prévoit de commencer à rejeter lundi prochain l’eau souterraine, autour des bâtiments du réacteur, dans la mer.

Le gouvernement et l’opérateur, la Compagnie d’électricité de Tokyo, doivent décider formellement de la date de l’opération mercredi. L’eau a déjà été décontaminée.

Les responsables espèrent que cette mesure permettra de ralentir l’accumulation d’eau usée radioactive dans les bâtiments du réacteur. L’eau contaminée s’accumule à un rythme de 300 tonnes par jour en raison de l’eau souterraine qui s’infiltre.

Les responsables prévoient de libérer d’abord environ 4000 tonnes d’eau pompée depuis août 2014 à partir des puits autour des bâtiments, sur une base expérimentale. Ils précisent qu’ils continueront à pomper l’eau et à la rejeter après le retrait des matériaux radioactifs.

Plus tard cette semaine l’opérateur prévoit également de reprendre la construction de murs en acier le long de la côte afin d’empêcher l’eau souterraine de s’infiltrer directement dans la mer.

Le travail de construction a été interrompu jusqu’à ce que le rejet de l’eau souterraine devienne possible.


NHK WORLD 9/9/2015
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Japon / Fukushima : 850 tonnes de l'eau de Fukushima ont été relâchées en mer. Volontairement   Mer 16 Sep - 14:25

TEPCO assure que cette eau a été décontaminée, c'est-à-dire que sa radioactivité a été ramenée aux normes retenues par l'opérateur de la centrale accidentée en 2011.

On savait qu’à Fukushima, les problèmes d’eau étaient aujourd’hui le casse-tête n°1 de TEPCO. On en a la preuve depuis ce 14 septembre 2015, où 850 tonnes d’eau ont été relâchées en mer, volontairement

 Le 14 septembre 2015, dans la centrale de Fukushima, les dispositifs de purification de l'eau contaminée. © JAPAN POOL / JIJI PRESS / AFP

Une première. Cette eau, pompée dans des drains qui ont été creusés tout autour des bâtiments de la centrale, a été décontaminée, assure l’opérateur de la centrale. Ou plus précisément, elle a été ramenée, après traitement, à des niveaux conformes aux normes retenues par TEPCO de "1 becquerel de césium radioactif par litre et de 1500 becquerels pour le tritium", rapporte le quotidien japonais Asahi Shimbun

Le tritium, version radioactive superlourde de l’hydrogène, est une plaie pour les installations nucléaires, où il est engendré lors des réactions nucléaires. Sous forme d’'eau tritiée', il est en effet très difficile – et surtout extrêmement cher – de l’extraire de l’eau habituelle à laquelle elle se mélange tout naturellement, car ces deux versions de l’eau, différentes du point de vue de la physique, sont chimiquement identiques. Faute d’extraction, la seule solution pour s’en débarrasser s’appelle alors… dilution.  En l’occurrence, en retenant un niveau de 1500 Bq/litre, TEPCO compte manifestement sur une forte dilution par les courants environnants

Rappelons, pour comparaison, que les activités mesurées sous l’influence des rejets des usines de traitement de combustibles usés de La Hague en Manche et de Sellafield en Mer d’Irlande, varient, selon les chiffres de l’ASN (autorité de sûreté nucléaire française) "de 0,3 à 10 Bq/l".

Rappelons aussi, pour mémoire, que la norme autorisée dans l’Union européenne pour l’eau potable se situe en dessous de 100 Bq/l pour le tritium. Mais on se doute qu’aucun humain n’ira boire l’eau rejetée en mer au large de la centrale accidentée. 

En revanche, se pose toujours la question de la contamination des organismes marins. Si les spécialistes disent ne pas avoir relevé de phénomène de "bioaccumulation" du tritium par les algues et les mollusques, on peut se demander ce qui se passera si ce tritium venait à s’accumuler dans les sédiments du fond de l’eau et la forme chimique qu’il y prendrait. Comment réagiraient alors les organismes vivant à proximité de ces sédiments ? Quel serait l’effet du tritium à plus long terme. On ne le sait pas encore très bien.

Quand nous nous étions rendus à Fukushima en juin 2015, le directeur de la centrale Akira Ono s’était interrogé devant nous : "Serait-ce possible un jour de rejeter cette eau à la mer. Nous nous attendons à une résistance des résidents locaux". Manifestement, TEPCO est parvenu à convaincre certains responsables. Comme le rapporte l’Asahi Shimbun, "la Fédération des associations coopératives de pêcheurs de de la préfecture de Fukushima a donné son feu vert à l’opération le 11 août". Mais il n’est pas certain que tous les pêcheurs soient convaincus que leur réputation n’en soit pas… contaminée. 

D’autant que de l’eau encore plus radioactive que celle prélevée dans les drains (en particulier celle utilisée pour continuer à refroidir les "coriums" des réacteurs accidentés) et qu’il faut également décontaminer continue à s’accumuler dans des centaines de réservoirs. Une capacité de 800.000 tonnes d’eau est envisagée sur le site. Quelle part pourrait se retrouver un jour dans l’océan ? La question va se poser pendant plusieurs années, voire décennies.

L’eau habituelle, H2O, est composée de deux atomes d’hydrogène liés à un atome d’oxygène. Dans l’eau tritiée dite "super lourde", les noyaux légers (composés d’un seul proton) des atomes d’hydrogène sont remplacés par des noyaux superlourds : un proton et deux neutrons. C’est la désintégration de ces neutrons au fil du temps, avec émission d’électrons, qui explique la radioactivité du tritium. Sa demi-vie, autrement dit le temps au bout duquel il ne reste que la moitié des atomes initiaux est de 12,32 ans. Ce qui explique la progressive disparition dans les océans des contaminations au tritium que les essais nucléaires à l’air libre avaient provoquées et qui avaient fait doubler la concentration des eaux de surface des océans, passant d’environ 0,1 Bq/l à 0,2 Bq/l.
Sciences et avenir 16/9/2015
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Fukushima : fin des travaux de construction de parois souterraines   Sam 24 Oct - 23:42

Selon des informations recueillies par la NHK, l’opérateur de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi terminera dès lundi la construction de parois souterraines afin de tenter de colmater une fuite d’eau radioactive.

La Compagnie d’électricité de Tokyo, TEPCO, a entamé en 2012 la construction de ces parois en acier le long d’une digue côtière afin d’empêcher l’eau souterraine de s’infiltrer directement dans l’océan. Les parois en question sont longues de 780 mètres et profondes de 30 mètres. "Les travaux pour la construction des murs dans le sol sont terminés. Il ne reste plus qu’à colmater certains vides avec du ciment".

Tepco prévoit de pomper l’eau souterraine et de la décontaminer avant de la rejeter dans l’océan et de surveiller les niveaux d’eau bloquée afin de vérifier si les parois sont efficaces.

Quotidiennement, quelque 400 tonnes d’eau souterraine s’écoulent de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi vers l’océan. Une partie de cette eau est radioactive.

Selon Tepco, les parois souterraines permettront de diminuer la quantité d’eau qui s’écoule dans l’océan pour la ramener à 10 tonnes par jour, ce qui réduirait considérablement la fuite de substances radioactives.



NHK 24/10/2015
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JAPON / Fukushima: les fuites d'eau radioactive    

Revenir en haut Aller en bas
 
JAPON / Fukushima: les fuites d'eau radioactive
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Effet colatéral de Fukushima : plus de nouille Ramen!
» Economies d' énergies au Japon après la catastrophe
» Les papillons mutants de Fukushima
» Petites fuites !
» Anémone du Japon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS :: INFORMATIONS sur la Nature et l'environnement terrestre et aquatique :: Energies :: Energie nucléaire :: FUKUSHIMA / Japon :centrales, environnement, contaminations, le quotidien... :: Fukushima / Japon : les centrales-
Sauter vers: