LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS
Bienvenue sur le Forum Love Animalia Naturalis : Actualités, informations et conseils sur les Animaux, la Nature et l'Environnement. Des rubriques exclusives réservées aux membres du forum. Pour satisfaire votre curiosité retrouvez l'actualité ou des conseils et pour satisfaire la nôtre, nous serons heureux de lire les vôtres! Toutes les personnes de 10 ans et plus, partageant ces centres d'intérêts sont les bienvenues.

LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS

Animaux, Nature et Environnement : Actualités, Informations et Conseils
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Vous avez des photos sur les animaux, la nature et l'environnement ? Si vous êtes prêts à nous offrir l'une d'elles... Ecrivez un message à l'un des administrateurs. Merci

Partagez | 
 

 L'HYPERTHYROÏDIE féline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: L'HYPERTHYROÏDIE féline   Lun 25 Fév - 18:12

D'abord hyperthyroïdie, signifie une sécrétion (travail) excessive des hormones thyroïdiennes, comme tous les mots comportant "hyper", à l'inverse de "hypo" qui signifie l'inverse.

Qu'est ce que la thyroïde ? : C'est une glande formée de deux lobes, de chaque côté de la trachée, dans le cou. Les deux types hormones produites (T3 et T4) interviennent dans le métabolisme de base (système qui brûle les calories en fonction de l’activité physique) et la régulation de la température du corps.

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie ? : La glande thyroïde est située en avant du cou. Elle joue un rôle très important dans la régulation du processus métabolique du corps (métabolisme basal).

L'hyperthyroïdie est un désordre caractérisé par une production excessive de l'hormone thyroïdienne. Quand des quantités excessives d'hormone thyroïdienne circulent, le métabolisme basal s'accélère fortement. De plus, à cause de ce métabolisme plus élevé, le cœur est aussi affecté en battant plus fort ce qui le fera éventuellement grossir pour compenser la demande sanguine. Environ 25 % des chats hyperthyroïdiens sont hypertensifs (ont une pression sanguine plus élevée). Pour résumer, elle provoque un emballement de tous les métabolismes : tout fonctionne «trop» et trop vite !

L'hyperthyroïdie est une maladie assez courante du chat. Bien que la glande thyroïde grossisse, cet état n'a pas un caractère malin (c'est un état bénin). Moins de 2% des cas d'hyperthyroïdisme sont dus à un état malin des glandes (cancer). Les amas de cellules provoquées par l'excès des hormones thyroïdiennes sont appelés adénomes.

Que se produit-il chez le chat ? L'hyperthyroïdie s'observe, le plus souvent chez les chats d'âge moyen ou chez les plus âgés ; l'âge moyen des chats hyperthyroïdiens est de 10 ans.

L'accélération de la vitesse du métabolisme provoque une perte de poids que l'organisme du chat tente de compenser par un accroissement de l'appétit. De fait, certains de ces chats ont un appétit vorace et vont manger tout ce qu'ils voient. En dépit d’un appétit augmenté, la plupart des chats perdent du poids. Cette perte de poids est si insidieuse que bien des maîtres ne s'aperçoivent pas que leur chat a maigri.

Les chats affectés boivent et urinent beaucoup (comme pour les chats atteints de diabète). Ils peuvent avoir des périodes de diarrhée, le poil peut paraître terne (perte de poils possible), chez certains on peut aussi noter une augmentation de l'activité, des changements de comportement, de la nervosité . Puis, à mesure que la maladie progresse, l'appétit du chat décline, jusqu'à l'anorexie.

Les deux complications les plus fréquentes de cette maladie sont l'hypertension et une maladie cardiaque nommée cardiomyopathie thyrotoxique. Chez certains chats, la pression sanguine peut être si élevée qu'elle entraîne des hémorragies ou détachements rétiniens qui aboutiront à une cécité. Les problèmes cardiaques se développent car le cœur grossit (ses parois seront épaissies) pour combler la demande métabolique accrue. Ces deux complications sont généralement réversibles avec un traitement approprié de la maladie.


Comment l'hyperthyroïdie est-elle diagnostiquée ? On pose le diagnostic de l'hyperthyroïdie par l'évaluation du taux sanguin de l'une des hormones thyroïdiennes. Celle qu'on mesure le plus souvent est la T4. Dans les cas d'hyperthyroïdisme le taux de la T4 est tellement élevé qu'il ne laisse aucun doute sur la maladie. A noter : En temps normal, la glande thyroïdienne n'est pas palpable, elle le devient quand la maladie est déclarée car elle grossit.

Il arrive parfois, qu'un chat suspecté d'hyperthyroïdisme ait un niveau de T4 normal. Souvent, il s'agit de répéter la T4 un mois plus tard. Il peut arriver qu'un test supplémentaire, appelé Épreuve de freinage de la sécrétion de T3 soit pratiqué. Si le diagnostic est confirmé, il faudra alors faire un examen par scanner dans un centre de référence vétérinaire.

Peut-on traiter cette maladie ? Comme la croissance de la glande thyroïde est cancéreuse chez seulement 2% des chats, le traitement donne en général de très bons résultats. Il existe trois possibilités de traitement mais il faut prendre en compte plusieurs facteurs pour le choix du traitement chez un chat en particulier. Certains tests peuvent alors s'avérer nécessaires : tests de sang complets, pression sanguine, électrocardiogramme, radiographies, échographie cardiaque.

- Iode radioactive: L'utilisation de l'iode radioactive est la façon la plus efficace de détruire le tissu excédentaire. Ce traitement nécessite une à deux semaines d'hospitalisation dans une clinique vétérinaire autorisée à administrer des thérapies radioactives. Ce genre de thérapie est souvent limité aux institutions d'enseignement vétérinaires dues aux normes gouvernementales relatives au matériel radioactif. En général, cette option est la plus dispendieuse de toutes à court terme.... mais la plus radicale !

- Chirurgie: L'ablation du lobe affecté de la thyroïde (thyroïdectomie) est aussi très efficace. Comme les chats atteints de cette maladie ont, en général, plus de 10 ans, il y a un certain risque à opérer. Toutefois, le risque est bien moindre qu'on pourrait le penser, à condition que le chat n'ait pas d'autre maladie.

On procède à des tests avant la chirurgie pour évaluer le chat et les risques de complication. Si les deux lobes de la glande thyroïde sont atteints, il faudra peut-être pratiquer deux opérations chirurgicales, selon la façon dont le chirurgien envisage l'intervention. Dans beaucoup de cas, un seul lobe de la glande thyroïde est atteint, ce qui ne demande qu'une seule intervention chirurgicale.

Médication orale : L'administration d'un médicament par voie orale, le méthimazole, peut contrôler les effets d'une glande thyroïde hyperactive. Toutefois, certains chats peuvent présenter des réactions au médicament, mais leur nombre est assez réduit (moins de 20%).

Les effets secondaires peuvent survenir 6 mois après le début du traitement et se manifester par des vomissements, de la léthargie, de l'anorexie, de la fièvre, du prurit facial et de l'anémie. Le méthimazole ne détruit pas les tissus anormaux, mais va plutôt, prévenir la production d'hormone thyroïdienne.

Comme le médicament devra être administré au chat pour le reste de sa vie. On devra procéder périodiquement à des tests afin d'ajuster la médication. Ce genre de traitement est idéal chez le chat qui présente un grand risque chirurgical.

Si je choisis de faire opérer mon chat, quelles en seront les procédures ? : Si la chirurgie est le mode de traitement choisi, le chat est traité au méthimazole pendant une à quatre semaines avant la chirurgie. Ce traitement devrait calmer l'appétit féroce, et le chat reprendra probablement du poids. Certains chats ont aussi un rythme cardiaque accéléré et devront être traités pour ce symptôme par un autre médicament avant la chirurgie. Après une à deux semaines, une autre évaluation du taux de la T4 dans le sang sera effectuée.

L'opération s'effectue dans une salle stérile et le chat est sous anesthésie générale. On effectue une incision le long du cou juste sous la gorge et l'on procède à l'ablation de la glande tuméfiée. La peau est recousue. Le chat est généralement hospitalisé pendant la nuit qui suit la chirurgie puis retourne le lendemain à la maison se sentant bien mieux. Il devrait manger normalement à son retour à la maison.

Est-ce que l'hyperthyroïdie peut réapparaître ? : Chez certains chats la récurrence est possible. La récurrence est rare après un traitement à l'iode radioactif.

Lorsque l'on procède à une chirurgie, les risques de récurrence sont légèrement supérieurs. Il est rarement possible d'extraire, par la chirurgie, toutes les cellules de la glande thyroïde anormale. Si les cellules restantes se reproduisent, la maladie pourrait réapparaître. Toutefois, ceci se produit dans moins de 10% des cas et au bout de 2 à 4 ans.

Une autre possibilité de récidive réside dans le fait qu'au cours de la chirurgie un lobe de la glande paraissait sain et n'a pas été enlevé. Donc, après quelques mois ou quelques années la glande sera de nouveau anormale.

Je pense que mon chat est trop vieux pour un traitement autre que le traitement oral. Qu'en pensez-vous ? : Plusieurs maîtres de chats hyperthyroïdiens hésitent à recourir à la thérapie par radiations ou une chirurgie, estimant que leur chat avance en âge. Mais notez bien que la vieillesse n'est pas une maladie. L'issue du cas après une chirurgie ou une thérapie par radiation est, d'habitude, très positive, et la plupart des chats ont de très bonnes chances de retrouver leur santé.

Y a t'il un moyen de prévenir la maladie ? Il n'y a aucun moyen de prévenir la maladie. Par contre, les chats d'âge moyen et avancé devraient subir un examen vétérinaire complet tous les 6/12 mois. Une attention particulière sera portée à l'élargissement des thyroïdes et aux signes cliniques typiques de l'hyperthyroïdie.

Une alimentation spécifique peut soulager un chat souffrant d'hyperthyroïdie, lorsque celle-ci est n'en est qu'à ses balbutiements. Je reviens sur une information donnée précédemment à propos des chats et des aléas de la vieillesse. On conseille généralement de consulter à partir de 10 ans afin de faire un bilan de santé général. Or mon vétérinaire m'a toujours conseillée de le faire aux alentours de 8 ans, pour dépister les premiers signes de certains symptômes et agir préventivement le cas échéant... Il serait judicieux de suivre ce conseil car plus ont anticipe, moins les soins sont lourds et coûteux quand l'âge est là !... Car, rappelons-le, l'hypertyroïdie touche majoritairement (aux alentours de 95%) les chats âgés...

Exemple d'alimentation spécifique : (Hills Y/D). la production d'hormone thyroïdienne nécessite des molécules d'iode. Limiter la quantité d'iode alimentaire réduit la quantité d'hormone thyroïdienne produite. Une alimentation, pauvre en iode, pourrait ainsi constituer le seul traitement des chats hyperthyroïdiens. Si aucun autre aliment n'est administré les taux sanguins en T4 commencent à baisser en 3 semaines. Aucun effet secondaire n'est décrit mais un contrôle sanguin de l'hormone thyroïdienne T4 et de la fonction rénale sont souhaités après 4, 8 et 12 semaines.


Pour information : il est possible d'aider votre chat avec les médecines naturelles (homéopathie, organothérapie, isothérapie). Elles peuvent permettre d'agir sur les effets secondaires telles que diarrhées, vomissements et hyperactivité, tandis que le médicament prescrit par votre vétérinaire freinera l'activité de la thyroïde. Ces médecines complémentaires peuvent aussi agir directement sur le métabolisme endocrinien en aidant le médicament à agir plus rapidement... Ce qui pourra éviter d'en augmenter la dose... C'est un plus non négligeable compte tenu des effets secondaires. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et l'importance de noter tous les antécédants de santé de son animal...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] -
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: L'HYPERTHYROÏDIE féline   Lun 25 Fév - 19:05

L'hypothyroïdie est un défaut de fonctionnement de la thyroïde qui ne fabrique pas suffisamment d'hormones thyroïdiennes. L'hypothyroïdie féline est une maladie très rare et survient lorsque le taux d’hormones thyroïdiennes est bas, la cause la plus fréquente est un traitement trop intense d'une hyperthyroïdie.

Les hormones thyroïdiennes stimulent les métabolismes du corps. L'hypothyroïdie consiste, à l'inverse de l'hyperthyroïdie (voir message précédent) à un ralentissement du fonctionnement de la glande thyroïde, par une insuffisance de sécrétion des homones associées.

L'hypothyroïdie génère, entre autres, un ralentissement dans la dégradation des graisses qui se stockent alors dans les celllules adipeuses, provoquant un épaississement de la peau, ainsi que les diffcultés pour le chat qui en est atteint de réguler sa température corporelle.

Les signes : Une thyroïde qui fonctionne moins bien va donner un ensemble de signes qui peuvent s'associer ou pas :

- Prise de poids.
- Tendance dépressive.
- Épaississement de la peau.
- Peau sèche et froide dans son ensemble.
- Perte de poils qui sont secs et cassants.
- Constipation.
- Frilosité, baisse de la température.
- Baisse de la libido.
- Espacement et irrégularité des chaleurs.
- Parfois ralentissement du rythme cardiaque.

L'hypothyroïdie féline est une maladie très rare. Lorsque le taux d’hormones thyroïdiennes est bas, la cause la plus fréquente est un traitement trop intense d'une hyperthyroïdie.

Les causes : Un traitement trop intense d'une hyperthyroïdie, suites chirugicales d'une hyperthyroïdie, ablation de la thyroïde pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou cancer de la thyroïde ou d'une radiothérapie pour un cancer de la région du cou, absence de thyroïde (problème très rare), certaines formes de thyroïdite mais aussi l'absence d'un enzyme qui fabrique les hormones thyroïdiennes.

Le traitement sera fonction de l'origine de l'hypothyroïdie, le plus souvent il consistera à diminuer le traitement destiné à lutter contre l'hyperthyroïdie car c'est celui-ci qui en serait le principal responsable. Pour les autres causes, le traitement est adapté au cas par cas par le vétérinaire (c'est tellement peu fréquent qu'en fait je n'ai pas trouvé beaucoup de renseignements à ce sujet).





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
 
L'HYPERTHYROÏDIE féline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'HYPERTHYROÏDIE féline
» STAGE PREPARATION POULAIN HALTER, LONGE-LINE, TRAIL IN HAND
» Cartographie du Maroc on line .....
» Hyperthyroïdie
» Las vegas/Céline vos conseil votre aide bienvenue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS :: Espace Animaux de compagnie ou de la ferme :: Tout sur le chat :: Les maladies du chat-
Sauter vers: