LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS
Bienvenue sur le Forum Love Animalia Naturalis : Actualités, informations et conseils sur les Animaux, la Nature et l'Environnement. Des rubriques exclusives réservées aux membres du forum. Pour satisfaire votre curiosité retrouvez l'actualité ou des conseils et pour satisfaire la nôtre, nous serons heureux de lire les vôtres! Toutes les personnes de 10 ans et plus, partageant ces centres d'intérêts sont les bienvenues.

LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS

Animaux, Nature et Environnement : Actualités, Informations et Conseils
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Vous avez des photos sur les animaux, la nature et l'environnement ? Si vous êtes prêts à nous offrir l'une d'elles... Ecrivez un message à l'un des administrateurs. Merci

Partagez | 
 

 Découverte : un récif corallien au Groenland

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 65
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Découverte : un récif corallien au Groenland   Ven 31 Jan - 2:28

Par le plus grand des hasards, un premier récif corallien a été découvert au large du Groenland. Inutile d’espérer y plonger, il se trouve à plusieurs centaines de mètres de profondeur, dans une eau d’un peu moins de 5 °C soumise à de forts courants.

Le hasard fait parfois bien les choses en science. Un nouvel exemple vient de nous parvenir du Groenland, précisément des fonds marins situés au large des côtes sud-ouest de ce territoire. Commençons… par le commencement. En juin 2012, un navire de recherche canadien se trouvait au sud d’Ivittuut lorsqu’une rosette CTD a théoriquement été descendue par 900 m de fond, entre autres dans le but de prélever de l’eau. La surprise est arrivée à la remontée, lorsque les scientifiques ont constaté la destruction partielle de leur équipement, comme s’il s’était écrasé sur un obstacle.

Cette photographie montrant des colonies de Lophelia pertusa a été prise par 580 m de fond, au large du Honduras. Il s’agit du scléractiniaire d’eau froide le plus répandu dans le monde. © Noaa Ocean Explorer, Flickr, cc by 2.0

Dans leur malheur, ils ont néanmoins constaté qu’un fragment de Lophelia pertusa de 25 cm de long était pris dans le câble de la rosette. Or, il s’agit d’une espèce de corail qui a la particularité de produire un squelette calcaire et de vivre en colonie. En d’autres mots, c’est un constructeur de récif (ou scléractiniaire) bien connu dans les eaux froides de l’Atlantique, notamment au large de l’Islande et de la Norvège. C’est d’ailleurs dans ce pays que se trouve la plus grande formation connue. Située à 300 m de profondeur, elle mesure 35 km de long, 3km de large et 35 m de haut.

Un peu plus tard la même année, en septembre et octobre 2012, un autre navire de recherche canadien, le CCGS Henry Larsen, est retourné sur le site de l’incident, cette fois dans le but d’envoyer une caméra sur les fonds marins. Des images ont ainsi été récoltées entre 670 et 1.025 m de profondeur. Elles ont très nettement révélé l’existence d’un récif corallien, le tout premier localisé dans les eaux du Groenland.

Le récif se trouve à environ 800 m de profondeur, donc dans le noir complet, sur un affleurement rocheux du talus continental. L’eau y a une température du 4,86 °C, qu’elle doit au passage de la branche nord-ouest du courant nord-atlantique. Autre détail d’importance, les courants marins sont particulièrement forts au niveau du récif. Ainsi, les deux conditions classiquement requises pour le développement de Lophelia pertusa sont réunies (température et courant).

Photographie du fragment de Lophelia pertusa vivant qui a été remonté au large du Groenland en juin 2012, accroché au câble d’une rosette CTD. © Bedford Institute of Oceanography

Cette découverte étend donc l’aire de distribution de cette espèce, tout en révélant une connexion possible entre les populations présentent de part et d’autre de l’Atlantique. Cette information devra cependant être confirmée par de nouvelles études, tout comme bien d’autres points. Par exemple, l’étendue du récif corallien n’a toujours pas été déterminée avec précision, ni son âge. À titre de comparaison, le récif norvégien précédemment évoqué aurait près de 8.500 ans, ce qui signifie qu’il s’est probablement développé après le retrait des glaces de la dernière période glaciaire.

Cette découverte a été rapportée par l’université technique du Danemark (TUD Aqua), où travaille notamment Helle Jørgensbye qui s’intéresse de près à l’étude de ce site. Les récifs jouent un rôle crucial pour de nombreuses espèces de poissons ou d’invertébrés, en fournissant des ressources alimentaires ainsi que des habitats complexes où se réfugier. Cependant, ils sont particulièrement sensibles au chalutage. Les auteurs de la présentation faite dans Ices Insight suggèrent donc de protéger au plus vite le récif groenlandais et ses alentours.

Futura Sciences 29/1/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://lane.forumgratuit.org
 
Découverte : un récif corallien au Groenland
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hortidécouverte .
» une découverte inattendue
» Découverte d'une tourbière au mont Lozère
» A la découverte de Val Thorens.
» Ma découverte du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS :: ESPACE MONDE des Animaux Sauvages :: Le Monde Aquatique :: LE CORAIL-
Sauter vers: